Can Geo Éducation
  
Valoriser
l’apprentissage
de la géographie







Follow us on Twitter!

Follow us on Twitter!


Comparer deux écosystèmes à l’aide de diagrammes de Venn

Liens avec le programme d’études :
Géographie, sciences, langue maternelle

Liens avec les Normes nationales canadiennes en géographie :
Environnement et société

Durée :
De deux à trois heures

Matériel :
• Ordinateur relié au réseau Internet
• Deux sortes de bonbons à distribuer à chaque élève
• Carte muette du monde
• Grandes feuilles de papier
• Matériel d’écriture et de dessin

Niveaux ciblés : 6e à 9e année

Aperçu général
Nombre d’élèves pensent que la forêt humide se retrouve uniquement sous les tropiques. Il n’en est rien : on rencontre des forêts humides dans les zones tempérées de la côte Pacifique du nord-ouest de l’Amérique. La forêt de la côte Ouest – qui recouvre un territoire beaucoup plus restreint que la forêt tropicale – est tout aussi menacée que sa contrepartie tropicale.

Cette leçon aidera les élèves à identifier et décrire les différences qui existent entre ces deux écosystèmes qui se ressemblent. Grâce à l’information géographique recueillie dans différentes sources et illustrée sur un diagramme de Venn – deux ellipses qui se chevauchent partiellement et montrent les caractéristiques propres à chaque écosystème et celles qui leur sont communes – les élèves comprendront la répartition des forêts humides tempérées et tropicales, ainsi que les caractéristiques qui leur sont propres.

Objectifs
Les élèves :

  • comprendront la répartition des deux écosystèmes à l’échelle globale
  • seront à même de cartographier la répartition des forêts humides tempérées et tropicales dans le monde
  • décriront les caractéristiques communes à ces deux écosystèmes et celles qui les différencient en traçant un diagramme de Venn
Habiletés géographiques
  • Recueillir l’information géographique
  • Organiser l’information géographique
  • Répondre à des questions géographiques
  • Analyser l’information géographique
Déroulement :

Amorce :
Dès leurs premières années, un bon nombre d’élèves savent qu’un écosystème est une communauté de plantes et d’animaux qui interagissent avec l’atmosphère, l’hydrosphère et la lithosphère. Ils savent que les habitats abritent toute la flore et la faune de la Terre, y compris les humains. Mais un certain nombre d’élèves éprouvent quelque difficulté à identifier les écosystèmes et à voir les différences qui les séparent, parce que les écosystèmes peuvent varier en taille de la touffe d’herbe à la steppe du nord de l’Asie et peuvent aussi être imbriqués l’un dans l’autre dans une interaction complexe.

Dessiner un grand diagramme de Venn au tableau ou au rétroprojecteur. (Un diagramme de Venn – également appelé diagramme d’Euler – est formé par deux ellipses qui se chevauchent partiellement.) Annoncer aux élèves que ce diagramme servira à dresser la liste des similitudes et des différences qui existent entre les deux écosystèmes, en inscrivant leurs caractéristiques communes dans la partie des deux ellipses qui se chevauchent, et les caractéristiques uniques à chaque écosystème dans la partie de l’ellipse qui lui est propre.

Distribuer à chaque élève deux bonbons, un de chaque sorte, dont le nom servira à désigner chaque ellipse. Demander aux élèves d’examiner leurs bonbons et de réfléchir aux caractéristiques qu’ils ont en commun et à celles qui les différencient. Après une minute ou deux, demander aux élèves de donner leurs observations et les écrire sur le tableau.

Quand tous les élèves auront donné les caractéristiques qu’ils auront trouvées, ils pourront manger les bonbons !

Développement :
Mettre les élèves en paires ou former de petits groupes, et donner à chaque groupe une grande feuille de papier et une carte muette du monde.

Expliquer aux élèves qu’ils auront à tracer un diagramme de Venn sur la grande feuille de papier et à l’utiliser pour comparer deux écosystèmes, la forêt humide tropicale et la forêt humide tempérée. Chaque groupe recueillera l’information sur le réseau Internet. [Remarque : Si vous n’avez pas un nombre suffisant d’ordinateurs pour toute la classe, les élèves peuvent faire leur recherche individuellement à la maison ou à la bibliothèque, ou encore dans des revues et des livres.]

Demander aux élèves de dessiner un grand diagramme de Venn et de nommer l’une des ellipses « Forêt tropicale humide » et l’autre « Forêt tempérée humide ».

Demander ensuite aux élèves de se rendre aux sites Web suivants afin de recueillir de l’information sur les forêts tempérées et tropicales humides :

Sites en anglais :
Ecotrust - Inforain: About Temperate Coastal Rain Forests

Earthlink - Rain Forests

Canadian Geographic For Kids!

National Geographic: GeoAction! - Habitats

Sites en français :

Congrès forestier mondial

Les forêts tropicales dans le monde

En premier lieu, les élèves indiquent la répartition des forêts tropicales humides et des forêts tempérées humides sur leur carte muette du monde en utilisant deux couleurs différentes afin de bien les distinguer. Leur demander ensuite d’écrire dans la partie correspondante du diagramme les différences et similitudes dans la situation géographique des deux types de forêt humide.

Demander à chaque groupe de discuter les informations recueillies et leurs observations sur les similitudes et différences en termes de climat, flore et faune indigènes, économie, population et menaces qui pèsent sur chaque écosystème. Les élèves n’écriront leurs idées qu’à la suite de la discussion.

Conclusion :
Organiser une discussion en grand groupe des diagrammes de Venn dessinés par les élèves. Dessiner un grand diagramme de Venn au tableau, sur lequel chaque groupe viendra inscrire une ou deux idées parmi les plus intéressantes ou les plus créatives.

En se basant sur leurs observations, demander aux élèves de dresser la liste des principales différences qui existent entre l’écosystème de la forêt tropicale humide et celui de la forêt tempérée humide. Leur demander également de donner les similitudes les plus frappantes. Pourquoi ces similitudes et différences sont-elles les plus importantes ? Quels effets exercent-elles sur les écosystèmes ?

Demander aux élèves ce qu’ils ont appris sur l’impact des activités des humains sur ces deux écosystèmes. Pourquoi les humains sont-ils présents dans ces environnements ? Quelles conséquences les actions des humains ont-elles sur les forêts humides de la planète ? Ces différences varient-elles selon la région ?

Suggestion d’évaluation
Donner à chaque élève deux photos représentant chacune un écosystème différent. Ces écosystèmes peuvent couvrir un vaste territoire (les plaines intérieures américaines ou la savane africaine, par exemple) ou se trouver dans la communauté dans laquelle les élèves vivent (par exemple un bosquet d’arbres indigènes ou un marais local). Après avoir soigneusement étudié les deux photographies, les élèves doivent être capables de tracer un diagramme de Venn contenant au moins cinq caractéristiques uniques à chaque système et trois caractéristiques qui leur sont communes.

Activité d’enrichissement
Créer un centre de ressources de la classe sur les deux types de forêts humides. Le matériel devrait comprendre des livres et des revues, des affiches, des diapositives, des vidéos et des guides.


Demander aux élèves de composer des collages d’écosystèmes de forêt humide à l’aide des photos de leur collection d’illustrations, de dessins originaux et de mots-clés et phrases prises dans les diagrammes de Venn.


Demander aux élèves d’écrire un essai pour comparer les deux types d’écosystèmes de forêts humides. (La composition du diagramme de Venn sert d’activité préparatoire à la rédaction de l’essai.)



Télécharger :
Adobe PDF download Comparer deux écosystèmes à l'aide de diagrammes de Venn

haut de la page 



Saviez-vous que, selon un sondage national réalisé en 2005, un tiers des Canadiens d’âge adulte peuvent être considérés comme « analphabètes » en matière de géographie?

Les 10 principales raisons d’étudier la géographie…

Venez les découvrir!
« La géographie, c’est la fenêtre sur la planète. Elle permet d’examiner ce qu’était la Terre, de voir son état présent et de prévoir son avenir. Sans la géographie, on perd littéralement ses repères. »



National Geographic Education Foundation
© 2016 Can Geo Éducation CARTE DU SITE  |   RÉTROACTION  |   PROTECTION DES RENSEIGNEMENTS  |   ENGLISH